C'est pas parceque l'hiver a une tronche d'automne qu'on n'a pas le droit de se réchauffer !

Alors pour cadrer avec l'esprit post-fêtes (lorsqu'on cherche à prolonger la chaleur d'être ensemble sans continuer dans les excès), voici un plat typique des Ardennes et de ma jeunesse.

100_1705_800

"Ze" Cacasse: une reine dans des guenilles

Ne cherchez pas la viande, si elle est à cul nu cette cacasse, c'est bien parcequ'il n'y pas de bidoche pour l'habiller !

Je vois venir les esprits chagrins qui se disent dores-et-déjà qu'un plat de patates, ça doit être bien triste...

Eh bien détrompez vous !  La cacasse à cul-nu fait l'objet d'un véritable culte chez pas mal d'ardennais et c'est parfaitement mérité, le chauvinisme n'a rien à voir dans l'affaire.

Tout est dans la cuisson et les aromates qu'on met en oeuvre, le graal de la cacasse est un ragoût crémeux de patates fondantes, parfumées d'herbes et à déguster avec  un bon vin de meuse.

Bon, assez causé, je vous déculotte la recette pour deux personnes:

- Epluchez et coupez en gros cubes de bonnes grosses patates (environ 1 bon kilo) de variété à cuire à l'eau
- Epluchez et émincez 4 ou 5 oignons (oui oui, tout ça)
- Dans une cocotte sur feu doux, faites dorer légèrement 4 ou 5 cuillères à soupe de farine, laissez tiédir
- Ajoutez du beurre à fondre pour former une pâte collante de couleur rousse
- Versez quelques gouttes d'eau puis 4 ou 5 verres progressivement en mélangeant pour former un liquide non visqueux.
- Versez les patates et les oignons, ajoutez moult feuilles de laurier, du thym, du poivre, du sel (4 cuillères à café environ)
- Mélangez délicatement et ajouter du vin blanc et de l'eau de manière à presque couvrir les patates.

Laissez cuire à couvert à feu très doux pendant 1h à 1h30 sans JAMAIS remuer.
Pour vérifier la cuisson, prenez simplement un couteau et voyez s'il rentre sans effort dans les patates.
La sauce étant saturée par la farine, vous verrez que les patates seront fondantes, mais pas cassantes comme elles le sont dans le cas d'une cuisson à l'eau.

Servez avec une bonne salade d'endives ou de pissenlits à l'huile de noix et vinaigre, n'oubliez pas l'incomparable moutarde de Reims et l'indispensable pinard de Meuse qui a son mot à dire !