Salut tout le monde !

Pour continuer dans le registre "dégraissons les mammouths", je vous propose aujourd'hui une jolie tablée bien italienne, toute en légereté mais puissamment goûtue, qui devrait avoir à peu près cette tronche:

100_2059_800

Une soupe, une crêpe et une salade.... "y fatigue le Yéyé" que vous vous dites ?!
Que nenni, car tout ça est drôlement parfumé et je me risquerais même à dire "dépaysant".

Nous voilà donc face à un potage de passatis, une pizza bianca, et une salade de roquette à la Coppa dont je vous déculotte ici les recettes:

Passatis au bouillon

100_2065_800

Ce sont des petites nouilles maison qui sont assez atypiques puisque réalisées à partir de citron et de parmesan.
Pour les confectionner, on mélange un oeuf avec du parmesan préalablement râpé (ben oui, sinon c'est pas facile), du zest de citron, de la farine et de la coriandre moulue.
Ensuite, on se débrouille comme on peut avec ce qu'on a sous la main pour détailler cette pâte en une ribambelle de petites chenilles.
Je n'ai pas de technique magique pour ça, vous pouvez tester la poche à douille ou faire avec les doigts, le tout est de travailler avec pas mal de farine pour éviter que ça colle.
Une petite astuce perso consiste à déposer les chenilles dans une passoire qui contient pas mal de farine et de remuer de temps en temps; quand tous les passatis sont formés, il suffit de trembler la passoire pour évacuer le trop-plein de farine.

Normalement, on cuit tout ce petit monde dans un bouillon de viande citronné, mais je préfère personnellement une soupe de tomates non moins citronnée, et parsemée des herbes que vous aimez, même si je conseille vivement l'origan frais !

Les passatis cuisent très vite et se servent dans leur bouillon.

Pizza bianca

100_2064_800

Pour ceux qui ont déjà testé ma recette illustrée de pâte à pizza (http://yeyelemeunier.canalblog.com/archives/2006/12/15/3434492.html), celle-ci ne devrait pas vous poser de problème particulier.

C'est une simple pizza dont la pâte est riche en herbes, qu'on cuit sans coulis, avec juste des herbes, de l'huile d'olive et un peu de mozzarella en option.
Ca cuit beaucoup plus vite qu'une pizza normale, donc soyez vigilants.
Cette pizza se déguste avec la salade, un peu comme du pain amélioré, ce n'est pas un plat à part entière mais un accompagnement.

La salade de roquette à la Coppa:

100_2061_800

Rien de bien compliqué, juste quelques feuilles de roquette mêlées à un mesclun classique sur lesquel je dépose un petit filet d'huile d'olive, quelques gouttes de bouillon maggi et un petit trait de vinaigre balsamique à coté.
Je parsème quelques copeaux de parmesan, des petits timbres-poste de Coppa, un ou deux rouleaux de jambon de parme (du vrai, mégottez pas sur la qualité), quelques olives et des antipasti que j'aime bien, comme le coeur d'artichaut à l'huile et les tomates séchées.